POINT.P Travaux Publics : leader français de la distribution de matériaux pour les travaux publics.

Rechercher

La SNCF utilise le Cimtex pour la maintenance de ses ouvrages

La SNCF utilise le Cimtex pour la maintenance de ses ouvrages

Les ouvrages d’art aux abords des voies ferrées sont un domaine de prédilection pour le Cimtex®, qui a révolutionné l’approche des travaux de maintenance ferroviaire et a reçu à ce titre un trophée de l’innovation au salon Railtex en 2013. La SNCF utilise donc elle aussi cette solution, qui offre de nombreux avantages à la mise en oeuvre.

Idéal pour les chantiers difficilement accessibles

Le Cimtex® nécessite très peu de moyens logistiques. Il est idéal pour les zones sur lesquelles les toupies BPE ne peuvent accéder sans de lourds travaux de préparation (empierrement de pistes, abattage d’arbres...). Le Cimtex® existe également en petits rouleaux transportables à la main, qui permettent d’accéder aux chantiers les plus confinés comme les galeries.

Une solution qui n’impose pas de détruire l’existant

Grâce à sa faible épaisseur, le Cimtex® peut être posé sur des ouvrages existants sans perte de volume utile. Cette caractéristique est particulièrement intéressante pour la réfection de caniveaux ou de bassin de rétention puisqu’elle permet d’éviter les opérations de démolition et d’évacuation.

Des délais de remise en service réduits

Beaucoup plus rapide à mettre en oeuvre que le béton traditionnel, le Cimtex® atteint 80 % de ses performances mécaniques au bout de 24h seulement. En combinant rapidité d’exécution et vitesse de durcissement, le Cimtex® permet de réduire les temps d’intervention sur les zones dangereuses et de remettre les ouvrages en service très rapidement.

Un produit étanche, résistant et durable

Le Cimtex® ne s’illustre pas uniquement par sa facilité de mise en œuvre. C’est aussi une solution qui répond à toutes les exigences de performance de la SNCF. Il est doté d’un doublage PVC sur l’une des faces, qui le rend parfaitement étanche, et résiste très bien aux agressions chimiques, aux intempéries ainsi qu’aux UV. Sa durée de vie est de 25 ans.